Par terre, une très grande
fourrure blanche

B. raconte un extrait de Venus Erotica d’Anaïs Nin (1977)

1x
0:00
0:00
Cinquième extrait

  1. Elsa
    Nov 16, 2016

    Quelle belle voix! on se sent enveloppé!

    Répondre
    • Le Verrou
      Nov 17, 2016

      Merci beaucoup, c’était le but !

      Répondre
  2. Getl
    Fév 01, 2017

    Magnifiques textes raffinés, servis par des voix sensuelles…encore !

    Répondre
    • Le Verrou
      Fév 06, 2017

      Merci ! La suite, prochainement…

      Répondre
  3. Myself
    Fév 06, 2017

    Très joli
    Continuez

    Répondre
    • Le Verrou
      Fév 06, 2017

      Merci, nous continuons…

      Répondre